Dois-je préférer la fausse fourrure à la vraie?

C’est un problème bien épineux. Pour beaucoup de gens, bien sûr, un vêtement fait de peaux animales signifie un usage inadéquat des ressources naturelles – et feront de la fausse fourrure leur choix le plus écolo. Mais qu’en est-il si l’usage animal vous est égal, et que vous souhaitiez acheter simplement le produit ayant le plus faible impact environnemental ? Il n’y a pas de réponse simple, car une large part des données en circulation émane de groupes ayant un intérêt direct à vous faire prendre un bord ou l’autre.
A un niveau basique, que savons-nous de cette alternative? Le coup de semonce contre la fausse fourrure, c’est que le nylon, l’acrylique et le polyester sont faits de pétrole non renouvelable. Et que cela demande une certaine somme d’énergie de transformer ce pétrole en fibres synthétiques: selon la consultante en stylisme Kate Fletcher, de Sustainable Fashion and Textiles (Mode et textiles durables), la production d’un kilo de polyester demande 109 mégajoules d’énergie, avec 46 mégajoules pour le produit brut, et 63 mégajoules pour le transformer en fibres textiles. Le nylon consomme quant à lui 150 mégajoules par kilo, l’acrylique 157. Quelques créateurs font aujourd’hui de la fausse fourrure à partir de coton, à 50 mégajoules par kilo. (La production de coton requiert tout de même beaucoup d’eau). L’autre défaut des similis, c’est que les fibres synthétiques prennent très très longtemps à se dégrader – quelque chose entre 500 et 1000 ans, si on considère que leur dégradation naturelle est comparable avec celle d’un sac plastique.

La vraie fourrure semble répondre à ces préoccupations. Il peut paraître étrange de voir les choses en ces termes, mais les animaux sont des ressources renouvelables. (La grande majorité des fourrures, 85%, proviennent d’animaux d’élevage). Et selon le Conseil de la Fourrure canadien, bien que les fourrures soient traitées pour en retarder la dégradation, la vraie fourrure se dégradera bien un jour ou l’autre. En théorie, vous pouvez même composter votre manteau une fois que vous en avez assez.

Lien à consulter absolument pour comprendre pourquoi la fourrure est écologique:
http://www.ecofourrure.be/index.html